Comment utilisez votre physiologie pour orienter votre vie

Le mental est trop stimulé

DSC_0127

Si vous êtes normal(e), vous savez combien la vie est soumise à des pressions et à des stimulations quasi permanentes. Ces stimulations arrivent souvent avec des impressions d’urgence telles qu’elles ont le pouvoir de surcharger votre mental et de vous déstabiliser. Quand le mentale est en surcharge, il s’en suit des effets stressants qui vous détournent de votre chemin, et de votre capacité à vous épanouir.

Ces états de stress permanents vous déconnectent de votre intuition, et anéantissent les repères qui vous relient à votre corps, et à la vie en vous. Ignorer ces signes, c’est mettre en péril votre santé et l’équilibre de votre corps.

Des solutions qui ne marchent pas

Hyper stressés et préoccupés, la plupart des gens qui me consultent ne cherchent pas à savoir quels sont leurs véritables besoins. Cependant, ils veulent un résultat rapide. Beaucoup ont recherché parmi des techniques applicables « à-la-va-vite » et sans discernement, parce que c’est comme ça qu’on fait aujourd’hui.

Malheureusement, en agissant ainsi, ils ne tiennent pas compte de leurs particularités propres et courent le risque de « manquer le but ». Dans l’intention de reprendre la situation en mains, mon rôle consiste à les recadrer, et à les aiguiller vers  la part d’eux-mêmes qui invite le problème dans leur vie.

« Si votre âme n’a rien à gagner dans le changement tant désiré, votre satisfaction ne durera pas. Rapidement, vous serez de nouveau confronté(e) aux mêmes problèmes. »

Ecouter l’inconscientIMG_4698

Puisque le monde va vite et que vous n’avez pas de temps à perdre, il vous faut le moyen d’aller droit au but. C’est-à-dire  comprendre clairement ce qui ne va pas dans votre expérience en prétant attention aux messages que l’inconscient vous envoie en passant par le corps, ou par les circonstances de la vie. Ensuite il  faut répondre de façon adaptée, en fonction de vos besoins propres, sans dogme et sans conditionnement.

Mon propre vécu de la situation

Pendant près de 20 ans, j’ai eu la chance de côtoyer deux maitres. L’un était spécialiste du corps et de la guérison, l’autre spécialiste de la pensée et du changement. J’ai étudié avec beaucoup d’enthousiasme ces deux matières  qui se complétaient parfaitement,sans réellement trouver comment les unir sur un même plan.

Jusqu’au jour où je me suis retrouvé dans une situation très douloureuse qui m’avait complètement anéanti. Je vivais une séparation pénible où mes valeurs se retrouvaient soudainement chamboulées, et où mon coeur faillit se briser. Derrière la souffrance, je pouvais reconnaitre tous les signaux corporels de mon corps qui luttait pour respirer, alors que mon esprit semblait avoir perdu toute résilience.

Il fallait que je me ressaisisse au plus vite, mais j’avais perdu tous mes moyens. En dépit de l’incompréhension et de la douleur, je devais redevenir opérationnel sans tarder. Bien que je disposais d’outils intéressants pour réguler ce genre de problématique, quelque chose dans mon esprit s’était brisé et refusait de coopérer. Je n’avais plus de motivation. La seule chose qui pouvait encore me stimuler, c’était mon devoir envers ma mission. Je n’avais pas de blessure corporelle, et je n’étais pas « malade », mais mon esprit n’était plus mon allier et refusait de coopérer. J’ai du apprendre à agir autrement en laissant ma tête tranquille, et en passant par la physiologie. C’est-à-dire que j’ai du intervenir sur mon corps pour changer ma perception du drame.

Au début ce n’était pas facile. Je ne savais pas à quel résultat m’attendre.  J’ai d’abord utilisé une technique d’ajustement corporelle pour soulager mon coeur.  Mon thorax s’est détendu un peu, et je pouvais sentir mon espace intérieur se dénouer. J’ai continué ainsi pendant plusieurs jours pour constater que je devenais progressivement plus serein. En quelques jours la tristesse avait disparu, et en quelques semaines je n’avais plus de douleur. Finalement, j’ai tiré les apprentissages de cet évènement, et j’ai compris ma part de responsabilité dans ce qui m’était arrivé. J’avais élargi ma vision sur la vie. Je n’étais plus victime, et je pouvais laisser un jour nouveau poindre dans mon horizon.

Simplement en aidant mon corps à revenir à son état d’équilibre, j’avais découvert une façon douce et tout à fait naturelle de faire le deuil d’un amour perdu.

Mais ce n’est pas tout.  Afin d’être sûr que je ne m’étais pas leurré, j’ai travaillé ce principe avec de nombreuses personnes prises dans des situations de vie similaires ou très différentes. Chaque fois, nous avons constaté les mêmes résultats : Une libération de l’esprit lorsque le corps revenait à son état naturel d’équilibre. Cela s’est révélé vrai dans chaque situation. Qu’il s’agisse de questions de santé, de performance au travail, ou de plaisir de vivre.

J’en suis arrivé à la conclusion suivante :
Lorsque la vitalité revient en son centre, le corps et l’esprit se réharmonisent spontanément l’un par rapport à l’autre. C’est alors la vie toute entière qui retrouve le fonctionnement optimal prévu par la nature. Cela ne se fait pas toujours en un instant. Il faudra souvent persévérer jusqu’à ce qu’un nouveau dynamisme s’installe durablement.

Ceci m’emmène à ce concept  :

modern-pin-up-girlsFaire du problème, un levier pour changer

Votre corps est conçu pour guérir et s’améliorer. Votre cerveau est fait pour trouver des solutions et vous avez beaucoup plus de force que vous imaginez.

Plutôt que fuir une situation déplaisante, vouloir la contrôler, ou nier son sens en forçant le corps à guérir par exemple, accordez-vous un moment pour reconnaitre la présence du problème comme un fait. Puis utilisez ce fait comme levier vers la solution. Vous pouvez faire cela en utilisant votre corps pour reprogrammer votre perception et sortir de la problématique.

Maintenant, il ne suffit pas de le comprendre intellectuellement. Il il s’agit d’un chemin qu’il faut mettre en pratique le plus tôt possible.

Si vous craignez de pas savoir comment faire, de commettre des erreurs et de ne pas réussir, rejoignez-moi lors d’un atelier pratique.

Participer à un atelier est certainement la meilleure façon d’apprendre les techniques correctement afin de vivre l’expérience de la rencontre avec votre corps d’une façon qui vous éveillera.

En vous inscrivant ci-dessous, vous allez recevoir toutes nos réflexions originales comme celle-ci, des exercices  pratiques (en PDF, videos ou audio) à expérimenter chez-vous, ainsi que les dates de chaque nouvel atlier.

Inscription à la Newsletter
Ateliers, Retraites, Ateliers en Ligne, Webinaires
Nous respectons votre vie privée.

Vivez pleinement !
olivier Nesmon small blue